eclectique manu

Fernand Gregh ( 1873 - 1960 ): un poème romantique " Sur des oiseaux, un soir d'automne " 03 05 2013

Fernand Gregh ( 1873 - 1960 )

« Sur des oiseaux, un soir d’automne »

 

Sur l'eau pâle et plate où luit le ciel gris,

Tournent lentement avec de longs cris

Les oiseaux de deuil qui portent mon cœur

Sur leurs grandes ailes.

Vols bleus de ramiers, vols noirs d'hirondelles

Qui vont le berçant parmi la langueur.

Parmi la langueur des choses d'automne

El le soleil pâle et la brunie atone,

 

Et l'odeur de l'eau que le vent balance

Avec leurs longs cris,

Dans le crépuscule et dans le silence,

Sur l'eau pâle et plate où luit le ciel gris.

Vols des ramiers et des hirondelles !

Qu'ils sont doux, vos lents balancements d'ailes.

Dans le soir d'octobre où meurent les roses

Comme des désirs.

Dans l'air plein de brume où meurent les choses.

Dans les vents pareils à de grands soupirs !

Parfois tombe, au gré du vent qui la cueille

Comme un oiseau mort, une pâle feuille...

Je crois voir dans l'air mes espoirs défunts

Ivres de langueur

Tournoyer parmi les derniers parfums

Avec les oiseaux qui portent mon cœur.

.

 

 

Dans « La maison de l’enfance », Octobre 1896.

 

 

Poème mis sur mon blog le 3 mai 2013.



03/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres