eclectique manu

Charles Cros, poéte et inventeur du disque: un poème "croquis" et courte biographie 10 2012

Charles Cros (1842-1888)

 

1 - Croquis

 

Sonnet

Beau corps, mais mauvais caractère.

Elle ne veut jamais se taire,

Disant, d'ailleurs d'un ton charmant,

Des choses absurdes vraiment.


N'ayant presque rien de la terre,

Douce au tact comme une panthère.

Il est dur d'être son amant ;

Mais, qui ne s'en dit pas fou, ment.


Pour dire tout ce qu'on en pense

De bien et de mal, la science

Essaie et n'a pas réussi.


Et pourquoi faire ? Elle se moque

De ce qu'on dit. Drôle d'époque

Où les anges sont faits ainsi.

 

2 - Biographie courte.

Fils d'un instituteur de Narbonne, il est né en 1842 à Fabrezan, dans l'Aude. Il suivit sa famille à Paris ou il étudia en autodidacteprivilégiant les sciences. Il obtint son baccalauréat à quatorze ans. Au même âge, il savait aussi le sanscrit et l'hébreu.
Professeur de chimie à l'institut des Sourds-Muets, de 1860 à 1863, il présenta ensuite un télégraphe automatique à l'Exposition Universelle de 1867. Il rencontra peu après, par sa liaison avec Nina de Villard, les principaux poètes parnassiens. Il se lia d'amitié avec Paul Verlaine et Villiers de l'Isle-Adam. Charles Cros connut Rimbaud et fréquenta tous les groupes de la bohème littéraire. Cependant, en dépit de l'admiration de quelques-uns comme Laforgue ou même Manet, le poète resta méconnu.
La même malchance touchait l'inventeur: le phonographe qu'il avait baptisé "paléo phone" devait être rejeté dans l'oubli jusqu'à la redécouverte d'Edison. Charles Cros mourut à Paris. Il eut une revanche littéraire grâce aux surréalistes qui le reconnurent comme l'un de leurs précurseurs. En l’honneur de ce “pionnier de l’enregistrement sonore”, a été créée en 1947 l’Académie Charles Cros, qui récompense chaque année les meilleurs disques.
Après sa rupture avec Nina de Villard, Charles se marie en 1878 avec Mary Hjardemaal, qui lui donnera deux fils, Guy-Charles et René.
Malgré ses nombreuses qualités d’homme de sciences et de lettres, Charles Cros reste un poète inclassable, n’appartenant à aucune école. Charles Cros meurt le 9 août 1888, inconnu et misérable, laissant non publiée la majeure partie de son œuvre. Celle-ci ne sera éditée qu’en 1908, par Guy-Charles, son premier fils.

 

 

édité le 31 10 2012



30/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres