eclectique manu

Expéditions des vikings partie 2: à l'ouest, Groenland et Amérique 10 2012

Vestige viking à Terre-Neuve dans l'Anse aux Meadows (site au Patrimoine Mondial UNESCO)

 

 

Expéditions des Vikings partie 2 : à l’ouest, Groenland et Amérique

Nous avons traité dans l’article 1 de leurs aventures en Islande. Nous allons traiter ici de leurs expéditions encore plus à l’ouest, au Groenland et en Amérique.

 

1 - Groenland
Le chef viking Erik le Rouge, banni d'Islande suite à un meurtre, s'installe avec sa famille au Groenland en 982 : l'existence de l'île lui avait été indiquée par un marin qui s'était égaré à l'ouest.
Il donne ainsi naissance à "Brattahlid" (pente raide), petit village au sud de l'île. Les restes de l'église et quelques tombes ont été mises au jour par des archéologues, ce qui atteste la présence viking en ce lieu. Il revint en Islande trois ans plus tard pour convaincre d'autres colons de l'accompagner au Groenland: il idéalise le climat en qualifiant cette terre de "pays vert", ce que signifie d'ailleurs le
nom "Groenland", pour inciter les colons à s'y rendre. Il est toutefois vrai que le climat était plus clément qu’aujourd’hui! Par ailleurs, d'après Le Roy Ladurie, le Groenland était à l'époque bien plus vert qu'aujourd'hui et un peu plus hospitalier notamment sur les côtes.

 Une nouvelle expédition partit alors d'Islande en 985 avec 25 navires. Seuls 14 arrivèrent à
destination les autres ont soit fait naufrage, soit fait demi-tour. Deux implantations sont ainsi créées, représentant jusqu’à 3000 à 5000 personnes, suivant les sources. Elles sont réparties en 250 fermes
regroupées autour de quatorze églises principales, pour les trois quarts dans les « établissements de l'est » situés tout au sud-sud-ouest de l'île, et pour un quart dans les « établissements de l'ouest », situés cinq cents kilomètres plus au nord (Nuuk). Brattahlid au sud comptera 12 églises, une cathédrale, un monastère et un couvent. Un commerce de fourrure, d'ivoire de morse, d'huile et de
laine se développe avec les pays scandinaves.

Quelques dates:

1124 - premier évêque de Garðar.

1261 - le Groenland reconnaît la souveraineté norvégienne en échange de l'assurance d'être visité par deux bateaux par an. Le commerce avec le Groenland devient alors un monopole royal.

1347 - un navire groenlandais, poussé du Markland (Labrador) par la tempête, aborde directement en Islande.

1349-1350 - la peste noire tue la moitié de la population.

1355 - le roi Magnus Erikson de Norvège envoie une expédition de secours dirigée par Paul Knudson.

1368 - dernier bateau envoyé par le roi de Norvège, qui coule l'année suivante.

1378 - mort du dernier évêque résident.

1408 - mariage effectué à l'église de Hvalsey : dernière source écrite sur les vikings dans ce pays. Signalons qu’aujourd'hui cette église est la ruine viking la mieux conservée !

La présence des vikings au Groenland aura donc duré environ 450 ans !

Il semble qu'une détérioration du climat au début du XIVe ait déplacé la calotte glaciaire au niveau de la côte. Les explications de la disparition des vikings sont nombreuses : 1) de nombreux colons quittent le Groenland pour revenir en Islande, 2) la malnutrition, le froid et les mariages consanguins accélèrent la mortalité, 3) attaques des Inuits.!

Les Inuits, dont la civilisation est centrée sur des techniques particulières de chasse (phoque, morse, baleine, caribou), pénétrèrent au Groenland par le détroit de Smith vers 1250. Ils y développèrent la culture de Thulé. À partir de 1300 environ, ils descendirent le long des côtes en raison du refroidissement du climat (Petit âge glaciaire). Au cours de leurs migrations, ils découvrirent les
établissements vikings, celui de l'ouest d'abord, puis, vers 1400, celui de l'est, avec lesquels ils entrèrent en conflit. De plus les Inuits avaient un avantage évident, leurs techniques de chasse étant plus élaborées. Le petit âge glaciaire eut néanmoins une influence néfaste sur l'économie inuit également, et de nombreuses familles moururent de faim et de froid. Ils ont toutefois survécu à cette période difficile, contrairement aux descendants des Vikings. Les groenlandais sont aujourd'hui environ 57 000.

 

2 - Amérique :

Vers l'an 1000, le fils d'Erik le Rouge nommé Leifr, part vers l'ouest du Groenland avec 35 hommes pour une expédition. Une saga rédigée 2 siècles plus tard relate cette aventure ... qui précède celle de Christophe Colomb de près de 500 ans !
 Il découvrit plusieurs parties du continent américain, probablement la terre de Baffin, le Labrador, et Terre-Neuve, où il érigea des « baraquements ». Puis il rentre au Groenland. Lors d'une 2ème expédition, Thorvald, frère de Leifr, rencontre pour la 1ère fois des amérindiens : il commence à commercer avant d'être retrouvé criblé de flèches ! Et les survivants rentrèrent au Groenland La
faiblesse numérique des vikings ne leur permet pas de coloniser ces terres, comme le feront les européens 5 siècles plus tard, aidés par des armes à feu, des chevaux et des bateaux.

En 1005 Thorfinn Karlsefni, gendre d'Eirik, emmena une soixantaine d'hommes pour coloniser la région explorée par Leif. Après deux hivers, les relations avec les indiens devinrent trop mauvaises pour que la colonie puisse être viable et les Norvégiens renoncèrent alors définitivement à
l'Amérique.

 

Terre-Neuve

La présence viking à Terre-Neuve a été confirmée à l'Anse-aux-Meadows : des fouilles ont mis au jour 6 habitations et une forge aux murs de terre et de rondins qui ont été datées scientifiquement du XIe. Il s'agit de la plus ancienne colonie européenne connue au Nouveau Monde. Il y avait des raisins sauvages  à cette époque à Terre-Neuve et c’est à cause de cela qu’ils la nommèrent Vinland.

130 objets ont également été retrouvés ainsi que des coquilles de noix provenant du Nouveau-Brunswick, prouvant ainsi le large rayon d'action des colons. Ce campement n'aurait été utilisé que durant 30 ans comme base hivernale et pour réparer les bateaux avant leur retour au Groenland. Ils
ont fait à la fin un déménagement calme et méthodique, d’après les restes trouvés sur le site.

Ces vestiges archéologiques ont d'ailleurs été déclarés "site du patrimoine mondial" par l'UNESCO en 1978.

 On a trouvé,par exemple, des objets d'un métal que les amérindiens ne connaissaient pas, mais en revanche typique de la culture viking; trouvé aussi une lampe en pierre, objet également connu dans
la culture nordique et inconnu chez les amérindiens.

 

 Conclusion - Bravo aux Vikings pour leur courage et leur esprit d'aventures et il reste, de leurs expéditions à l'ouest, leur réussite en Islande qui fait oublier leurs échecs au Groenland et en Amérique. 

 

NB – merci au site jf mangin pagesperso pour sa documentation.

 

Edité le 28 10 2012

 

 

 

 



28/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres