eclectique manu

Inde: Karnataka, Aihole, un site exceptionnel, modifié

Aihole

Situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Badami, ce village se signale surtout par la profusion de temples anciens qui parsèment le paysage : environ 125 temples, répartis en 22 groupes !!

C'est en ce lieu que l'on trouve les plus anciens bâtiments construits, par opposition aux monuments excavés. Cette ancienneté explique les particularités architecturales, comme l'empilement de dalles pour constituer des toitures, ou encore l'aspect des colonnes.

C’est un des berceaux de l’architecture des temples de l’Inde.

 

Ces temples d'Aihole constituent tout ce qui reste de la puissante dynastie des Châlukya qui fit d'Aihole, connue à l'époque sous le nom d'Âryapura, sa capitale puis ce fût surtout Badami (jusqu’en 757 date de la chute de la dynastie) et un peu Pattadakal (environ 15 ans vers 650) . Les
monuments ont été datés du 5 ème au 8 ème siècles

 

Nous avons visité les temples les plus intéressants :
: -       Le temple de Durgâ.(voir photo) Il présente une forme tout à fait inhabituelle, avec son abside arrondie. Datant du début du 8 ème siècle, il possède un beau porche à piliers sculptés. Une shikhara tronquée subsiste, sans doute postérieure au monument. Le temple de Durgâ n'a rien à voir avec la déesse de ce nom, car il est dédié au dieu Shiva.

-       Le temple de Sûrya Narayana (voir photo) est d'ordinaire désigné sous le nom de temple de Lad Khan, du nom d'un squatter qui l'avait occupé, dit-on, au 19 ème siècle... Il fut construit vers le début du 5ième siècle (ou du8 ème siècle, suivant d’autres sources) . Doté d'une shikara dans laquelle s'ouvre une petite chapelle, ce temple est surtout remarquable par la grande statue de pierre noire de Sûrya qui s'y trouve. Son plan rappelle celui des vihāra bouddhiques. Cette salle est éclairée par de nombreuses fenêtres aux écrans de pierre ajourée : trois grandes fenêtres finement ciselées sur chacun des côtés nord et sud. À l'arrière, quatre petites fenêtres, groupées par deux, et dont les
écrans, sont en forme de roues (chaque rayon figure un poisson). Mais la partie la plus belle du Lad Khān est son porche à douze piliers et sa balustrade couverte de sculptures. Il y a aussi dans ce temple de belles sculptures de couples amoureux (voir photo)

-       La grotte de Ravana Phadi est certainement le monument le plus original d'Aihole. Creusée à flanc de colline dès le 6 ème siècle, cette grotte s'ouvre sur l'extérieur par un portique à deux piliers (voir photo). De la salle centrale, on accède à des sanctuaires sur les côtés et au fond. Les murs latéraux sont gravés de grandes statues représentant diverses divinités, 'un véritable florilège !!

-       Le temple de Hucchapaya,  du 6 ème siècle, est orné d'intéressants reliefs au plafond du mandapa. De structure simple, c'est le premier que l'on rencontre à gauche quand on arrive au village

-       Le temple de Huchimalli a fière allure, avec son haut perron et le profond bassin qui le jouxte. On y remarquera surtout un bas-relief de Kârtikeya, gravé au plafond du mandapa.

-       Le Kunti Groupe réunit 4 temples conçus de manière hétéroclite avec des halls à colonnes ouverts avec des sanctuaires intérieurs. Il y a des plafonds magnifiques dans le temple du S.E, sans doute le plus ancien, avec Brahma, Vishnou et Shiva. Voir aussi des bas-reliefs d’animaux, comme celui-ci avec 2 animaux partageant la même tête, amusant !! (photo).

-       Le temple de Meguti, qu’on voit sur une colline voisine, est le plus ancien d'Aihole. Il a été daté de 634, selon une inscription.

-       Divers temples Jains, dans le village, sont de moindre intérêt mais il faut rappeler que certains rois Chalukya étaient des adeptes du jainisme.

 

 

 



18/07/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres