eclectique manu

Le jaïnisme et les jaïns: une philosophie de bonne morale et de respect de la vie, publié avec mes photos le 19 05 2014

Le jaïnisme et les jaïns

 

1 – Histoire : le jaïnisme est fondé sur des enseignements très anciens provenant de divers instructeurs dont le dernier, Mahavira (599-527 av J-C), est souvent considéré comme "le" fondateur. La tradition jaïna indique que Mahavira n'est que le dernier des 24 "Tirthankara" (guides de la voie de la libération), le premier étant Adinath, considéré comme le précurseur de la civilisation humaine. De nombreuses preuves historiques permettent d'affirmer l'existence du 23ème instructeur, Parsva (877-777 av J-C).

 

2 - La doctrine

L'emblème du jaïnisme est une main (représentée ci-contre) symbolisant le réconfort moral et la compassion, dans laquelle est inscrit "Ahimsa" c'est-à-dire non-violence. La phrase en sanskrit sous la main veut dire :"Toutes les vies sont interdépendantes et donc se doivent un mutuel respect, une mutuelle assistance".

Les quatre principes du jaïnisme sont les suivants : La personnalité de l'homme est matérielle et spirituelle ; L'homme n'est pas parfait ; L'homme est capable de vaincre sa nature matérielle ; L'homme est seul responsable de son avenir.

Le karma, résultat des pensées, paroles et actes, est une base fondamentale du jaïnisme.

La Foi Juste, la Connaissance juste et la Conduite juste sont les "Trois joyaux" permettant d'arriver ensemble au salut.

La doctrine est contenue dans onze livres appelés Anga, textes sacrés du jaïnisme.

Les cinq Vœux principaux sont exposés à travers un dialogue entre Mahavira et l'un de ses disciples: Ne pas exercer de violence sur les êtres vivants ; Ne pas mentir ; Ne pas voler ; Ne pas commettre d'impuretés sexuelles ; Ne pas s'attacher aux biens matériels.

Les ascètes ou sâdhus doivent les observer scrupuleusement (les vœux sont appelés "grands vœux" dans ce cas) ; les laïcs peuvent les appliquer avec plus de souplesse (les vœux sont appelés "petits vœux" dans ce cas).

Parmi les autres vœux il y a : la méditation ; l'absence de paroles et d'actes inutiles ; le jeûne 4 jours par mois...

Ahimsa: ce concept est très important pour les jaïns et recouvre les principes suivants : ne pas mentir, l'honnêteté (clients, partenaires, employeurs), la maîtrise de soi, la véracité, l'intégrité, le respect de toute vie (la terre, les animaux et les plantes), la justice, l'absence de corruption, la responsabilité sociale, la philanthropie, l'égalité entre les hommes et les femmes ...

 

Jaïnisme et hindouisme : Pour les occidentaux, ces deux religions semblent très proches par la réincarnation et le karma. Elles ont cependant de nombreuses différences, notamment dans les détails de la vie religieuse ; mais la plus importante est peut-être la suivante :

Le jaïnisme ne vénère pas de Dieu et considère que le monde existe depuis toujours, L’hindouisme considère que l'univers a été créé et vénère les différentes formes d'un seul Dieu, créateur de l'univers. Mais l’hindouisme a eu ses évolutions grâce aux bons principes du jaïnisme. Gandhi (voir photo) Mahatma Gandhi est pour la nudité.jpg
a été profondément influencé par la façon de vivre jaïn, paisible et respectueuse de la vie, et il en a fait une partie intégrante de sa propre philosophie. De plus, son premier maître spirituel (guru) fut un ascète jaïn, Shrimad Rajchandra.


Jaïnisme et bouddhisme : Le jaïnisme a aussi des points communs avec le bouddhisme,  comme par exemple la réincarnation, la non-violence. Mais il existe aussi des différences portant sur l'âme (non éternelle pour les bouddhistes) la pratique de l'ascétisme (le plus rigoureux du monde pour les jaïns, et réfuté par les bouddhistes).

 

Les divisions du jaïnisme : Comme toutes les religions, le jaïnisme connaît de nombreuses branches, provenant de huit grands schismes, le dernier ayant séparé les jaïns Digambara et les jaïns Svetambara, eux-mêmes divisés en sections distinctes : les ascètes ou sâdhus Digambaras sont nus (voir affiche de présentation)Sona Giri affiche des sadhus jains P1070429.JPG
tandis que les ascètes Sventâmbaras sont vêtus de blanc et portent un petit voile sur la bouche pour éviter d’avaler des insectes ; les laïcs des deux branches quant à eux n’ont pas ces obligations (voir photo d’une réunion de Digambaras)Réunion de Digambars.jpg
.

 

3- Les jains dans le monde actuel.

Il y aurait 5 à 6 millions de jaïns dans le monde en 2014 : 5 millions en Inde (Rajasthan, Madhya Pradesh, Mahārāshtra, Gujerat, Karnataka, etc.) et 1 million ailleurs (USA, Canada, Asie du Sud-Est, Afrique du Sud, Australie, Belgique, UK, etc.).

 Les laïcs hommes et femmes choisissent souvent une profession et un mode de vie compatible avec leur foi, les métiers du commerce, ou de l'enseignement, étant ceux majoritairement choisis. Les jaïns sont des non-violents absolus: «Ils ne peuvent être fermiers, ni cuisiniers (interdit par leur religion)... Donc, les seuls métiers possibles pour les jaïns: banquiers ou diamantaires», selon Francis Laleman, spécialiste de l'Inde.
Cas des diamantaires d’Anvers : Depuis le début des années 2000, les diamantaires indiens ont effectué une progression irrésistible pour prendre le contrôle de 70 à 80% du diamant anversois. Dilip Mehta est arrivé à Anvers dans les années 1970: «L'Inde était alors engluée dans l'ère socialisante et planifiée de l'ère Nehru. Dans chaque famille, des garçons partaient à l'étranger. En 1969, je suis venu à Anvers où j'ai compris que la communauté pourrait se développer rapidement.». En 2001, il acquiert la double nationalité indienne-belge et en 2006 le roi Albert II l'anoblit. Le commerce est donc désormais contrôlé à 80% par une communauté indienne: les jaïnistes avec environ 400 familles.
Ces diamantaires se sont fait construire un temple monumental à la périphérie de la ville flamande, le plus grand après l'Inde. Les diamantaires indiens d'Anvers sont richissimes. Les familles ont pris possession du plus beau quartier résidentiel d'Anvers, rebaptisé «Little Bombay». En remportant la bataille d'Anvers, les Indiens ont renforcé leur position sur un marché stratégique. Cette activité diamantaire fait de la Belgique le premier partenaire économique européen de l'Inde (avant même le Royaume-Uni).

Cas de la famille Sahu Jaïn : Les membres de cette famille ont en plus des intérêts dans l'éducation (SP Jain School of Global Management), des activités dans les produits chimiques et les banques. Indu Jain est l'actuelle présidente de Bennett, Coleman et Scié. Limitée, qui détient le Times of India et d'autres grands journaux ; c’est une spiritualiste, entrepreneur, éducatrice, humaniste et mécène d'art et de culture. Comme Présidente du Groupe Times, elle a insufflé une nouvelle vision et une énergie accrue dans la croissance de l'entreprise du plus grand média d'Inde ; elle est aussi la directrice de la Fondation Times, créée par elle-même, pour développer les activités philanthropiques du groupe. Enfin elle a participé au sommet Mondial de la Paix du Millénaire des Leaders Religieux et Spirituels, organisé en 2000 par les Nations unies, son discours se basait sur le besoin de l'unité entre les religions.

Autres cas : Beaucoup d’autres personnes de religion jaïne ont des postes importants dans l’industrie, les banques et l’éducation : on peut citer par exemple Anshuman Jain qui est le directeur général adjoint de la Deutsche Bank depuis le 31 mai 2012.

 

4 - Les temples et les sites jaïns en Inde et dans le monde.

Ce sont souvent des bijoux de pierre, faits d'une multitude de colonnes ciselées, de chapiteaux et de plafonds d'une grande finesse, comme à Ranakpur (voir photo)Ranakpur temple jain.jpg
au Rajasthan ou à Palitana (voir photo)temple jain à Palitana Gujerat.jpg
au Gujerat. Il y a aussi des temples jaïns très beaux à Khajurâho (voir photo)Khadjuraho P1070503.JPGKhadjuraho P1070518.JPG

, la colline de Sona Giri avec sa multitude de petits sanctuaires (voir photo)Sona Giri P1070425.JPG
et les grottes de sculptures jaïnes (voir photo)Gwalior P1070398.JPGGwalior P1070392.JPG

à Gwalior au Madhya Pradesh ; les statues géantes de 15m de haut à Gwalior (voir photo) ou à Shravana Belgola (voir photo)Shravana Belgola DSC01554 s bahubali.JPG
au Karnataka.

Temples d’Europe : Temple d’Anvers : (voir photo)temple d'anvers.jpg
Le temple jaïn d'Anvers est le plus grand temple jaïn en dehors de l'Inde. Situé dans le district de Wilrijk à Anvers pour un budget estimé de 15 à 25 millions d'euros. D'inspiration classique, le temple est cependant adapté aux conditions météorologiques locales, donc fermé et avec un système de chauffage par le sol. D'une superficie de plus de 1 000 m², il a été essentiellement construit en granite blanc, et ses différents éléments façonnés en Inde avant d'être acheminés au port d'Anvers. Le temple accueille aussi un centre d'information sur le jaïnisme.

Temples en UK : il y a au moins 2 grands temples en GB, le dernier près de Londres a été construit en 2006.

 

5 – Conclusion : Dans la doctrine du jaïnisme il faut regretter l’absence de la notion de Dieu et les excès de nudité des sâdhus. Mais cette très ancienne religion « Trans théiste » prône de très bons principes de tolérance, de non-violence, d’égalité hommes-femmes et de respect de toutes les formes de la vie. Elle peut contribuer à l’évolution vers plus de tolérance et de paix dans le monde.

 

 

Article mis sur mon blog le 19 05 2014

 

 NB - la plupart des photos sont les miennes prises en 2005 et en 2014 mais il y en a trois qui viennent de Wikipédia.

 

 



19/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres