eclectique manu

Philippe d’Orsay (1936 - ) : poème "Ce qu'il en reste" 26 11 2012

Philippe d’Orsay (1936 - )

 

 

«  Ce qu’il en reste »

 

 

Pour te sentir plus près

Curieux chatouillement d’une étoile effilée

Les frissons des cheveux

La mer nous emporta. La valse verte et bleue

 

Au cœur des eaux stagnantes

Profondément rythmées. Frissons de tes cheveux

Bruissaient contre mes tempes

Sur un rythme d’adieu

 

Ondulant tes grands cils

La goutte verte et bleue

Tu t’en souviens encore dans l’oubli capricieux

Des soirs de l’autre été

 

Les violons qui chantaient

La valse verte et bleue

Les frissons des cheveux contre mon front perdu

Sur un autre rivage

 

Pour te sentir plus près

Plus près

J’ai cueilli doucement la goutte verte et bleue

Qui brillait sur tes cils

 

 

 

 

 

Publié sur le blog le 26 novembre 2012.

 

 



26/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres