eclectique manu

Femmes vikings: statut des femmes et quelques héroïnes célèbres – édition 24 11 2017  

Femmes vikings: statut des femmes et quelques héroïnes célèbres – édition 24 11 2017

 

1 – Statut des femmes chez les vikings - L'épouse pouvait se séparer de son mari si elle le désirait, divorce ou  séparation et demeurait propriétaire de sa dot et de ses biens. Le mari pouvait amener une concubine sous son toit. La notion de bâtard était inconnue, et tous les enfants étaient égaux en droits.

Homme ou femme pouvait être médecin. La magie et la sorcellerie étaient exercées strictement par les femmes. Il arrivait parfois que la femme participe aux expéditions, avec ou sans ses enfants mais on va en reparler plus loin.

Que le viking soit marin ou paysan, le foyer revêt une grande importance pour lui. C'est en effet là où il fait bon se retrouver pendant les longs hivers. On y fourbit de nouvelles armes, on y prépare les prochaines expéditions, on y instruit les futurs guerriers. Ainsi se maintient la cohésion du "clan" (plusieurs familles vivent généralement sous un même toit).

 Au sein du clan, la femme est par ailleurs traitée avec respect par les hommes, et considérée comme leur égale : conservant son nom et son appartenance au clan paternel, elle peut parfois assumer des responsabilités très importantes. Outre le travail de la terre, le maniement des armes, le commandement des esclaves, il est ainsi tout à fait admis que les femmes puissent exercer, à l'instar des hommes, des commandements politiques et posséder personnellement terres, forteresses et bateaux (cf. les sagas vikings). C'est par elles que se transmettent les traditions et  que la famille se maintient et s'étend. Aujourd'hui encore, d'ailleurs, la femme joue un rôle tout particulier dans les sociétés scandinaves : égale de l'homme, son rôle politique et social est absolument incontournable, en particulier en Islande.

 

2 – Femmes colons et navigatrices - Il y a des preuves que des femmes scandinaves ont atteint la plupart des parties du monde viking, de la Russie à l'est à Terre-Neuve à l'ouest. Des tombes païennes fournissent des preuves archéologiques abondantes de la première colonie scandinave en Ecosse et de la présence de femmes colons. Deux tombes des Orcades nous montrent deux femmes très différentes : la mère de jumeaux, jeune et riche à Westness, et une femme âgée de statut élevé, enterrée à Scar, dans un bateau, avec un homme plus jeune et un enfant, une matrone ou peut-être même une prêtresse de Freya. En outre, les archéologues ont retrouvé des bijoux et des objets typiquement féminins, viking-bijou.jpgbroche viking en or trouvée en Dk.jpg

ainsi qu’assez d’os pour prouver que les femmes étaient enterrées dans la splendeur et la gloire comme les hommes!

 

3 – Guerrières et héroïnes célèbres : on parle d'une dizaine de celles-ci dans les sagas et les "gestes" - Il y a eu des femmes combattantes. guerriere-viking-mythe-histoire.jpg
Ce n'était pas la majorité, mais une dizaine d'entre elles ont suffisamment marqué leur époque pour laisser une trace indélébile et surtout leur nom dans l'histoire des pays scandinaves, le Danemark et l’Islande en particulier.

Plusieurs sont mentionnées dans « La Geste des Danois », rédigée par le moine Saxo Grammaticus (v. 1150 - v. 1220). Ce texte raconte qu'il y avait autrefois au Danemark des femmes qui s'habillaient comme les hommes et qui passaient la majeure partie de leur temps à s'entraîner au combat.guerriere-vikings-sif.jpg

Voici les héroïnes citées dans les épopées vikings, celles de Saxo et d’autres très renommées dans les sagas.

-       Sela, amazone guerrière et pirate accomplie,

-       Lathgertha qui possédait le caractère d'un homme dans le corps d'une femme, et qui allait à la bataille en première ligne devant les guerriers les plus courageux,

-       la princesse Alvilda qui s'habillait en homme et mena une vie de pirate accompagnée d'autres femmes ayant suivi sa voie.

-       sa fille Guritha qui alla au combat habillée en homme avec son mari et son fils Harald et sauva celui-ci lors d'une bataille

-       Hetha, Wisna et Webiorga participèrent activement à la bataille de Bravellir qui oppose Harald "dent de guerre" à son rival pour la couronne de Suède. Ces trois femmes dirigeaient des corps d'armées entiers lors de cette bataille, Webiorga perd la vie lors de celle ci, et Wisna y perd une main.

-       Stikla qui préférait la guerre à sa sphère familiale

-       Aude la Sagace (v 775-830) ou la reine Aude « aux yeux profonds » ou à « l'esprit profond » est presque un mythe en Islande (cf. Couverture d’un roman inspiré par ses aventures)AudeSagace.jpg
. Chef de clan, aventurière
, puis colonisatrice, Aude la Sagace a laissé derrière elle des traces indélébiles en Irlande, aux Shetlands, aux Féroé et en Islande. Son père, Ketill au nez plat, Jarl (Gouverneur) de Bergen, quitte la Norvège après l’unification de Haraldr à la Belle chevelure. Aude a alors 35 ans. Elle est mariée au guerrier Olaf le Grand. Débute pour elle une vie d’errance. Première étape de son périple, Dublin. Les Vikings Blancs, les norvégiens menés par Olaf, terrassent les Noirs, les danois, qui tenaient jusque là la petite ville celte. Olaf devient le premier roi de Dublin, et va, avec l’aide d'Aude transformer ce minuscule port de pêche en un carrefour commercial de premier ordre. Olaf meurt étouffé lors d’un banquet. Aude décide alors de laisser le pouvoir à son beau-frère, et de quitter l’Irlande pour rejoindre son père.
Ketill était devenu Roi des Hébrides. Il meurt peu après l’arrivée de sa fille, qui reprend la mer direction l'Écosse où l’attend son fils, Bórrsteinn Le Rouge. Il a conquis une partie de l'Écosse, mais soumet les habitants par la terreur ; il est finalement tué par les Écossais, et Aude doit partir en cachette, emmenant avec elle ce qui reste du clan de son fils. Elle fait voile vers le nord, s’arrête aux Orcades, aux Shetlands et aux Féroé. À chaque étape, elle laisse derrière elle une fille de sa famille, mariée le plus souvent au plus puissant de l’île. Aux Iles Féroé, la descendance d’Aude la Sagace a créé le clan des Gens de Gata, la plus illustre des familles féroïennes. Enfin, Aude arrive en Islande. Dans l’ouest de l’île. Aude est la première femme colon. Elle établit ses terres (45000 hectares) selon la tradition, en distribue à ses compagnons de voyage. Elle est connue comme l'un des quatre premiers colons les plus importants.  Aude la chrétienne réussit également à implanter la religion du Christ en Islande. Sa sagesse est louée par tous, et les descendants du clan d’Aude  bénéficient tous d’un prestige accru. Parmi eux, Karlsefni, qui tenta de coloniser le Labrador, et Snorri Sturluson.

-       Gudrid : (citée en particulier dans le livre de J. Byock UCLA) elle voyage de Terre-Neuve (où elle accouche du premier enfant européen, né en Amérique du Nord, dit-on !!) à Rome où elle se rend en pèlerinage, avant de mourir, ermite volontaire, vers 1050, manifestant par là l'autonomie dont pouvaient jouir les femmes dans cette société fruste et libre du XIe-XIIe siècle.

-       la "reine" d'Oseberg, enterrée dans un très grand luxe avec un bateau richement décoré et un grand nombre d'objets funéraires de grande qualité, en 834.

- Emma de Normandie (v.985 – 1052), Emma de Normandie image.jpg
fille du duc de Normandie Richard sans Peur, reine d’Angleterre avec le saxon Ethelred II (996-1016) et mère du roi Edouard le Confesseur (1005-1066) puis reine d’Angleterre avec le danois Knut le Grand (qui fût aussi en même temps roi de Danemark et de Norvège) et mère du roi d’Angleterre Knut le Hardi (1018-1042) qui fût aussi en même temps roi de Danemark.

- Anne de Kiev (v.1024 – v. 1078) – anne de kiev 1.jpg
anne de kiev 2.jpg
anne et raoul de crépy.jpg
fille d’Iaroslav prince de Kiev, elle épouse Henri roi de France et elle est mère du roi Philippe Ier. Après la mort de son mari elle se fait enlever par Raoul de Crépy (voir image) qu’elle épouse, etc. (article à venir). 

 

4 - Condition de la femme en Islande en 2017 – Elle est, comme dans les autres pays scandinaves, en avance sur les pays européens du sud. Dans l’église, 40% des pasteurs sont des femmes et il y a une femme évêque depuis 04 2012. Dans le gouvernement, depuis 01 2009 le premier ministre est une femme homosexuelle et il y a 50% de ministres femmes. Dans les députés, il y a 43% de femmes. Leur Medef est présidé par une femme depuis 04 2012. Une loi prévoit qu’en 2013, 40% des managers doivent être des femmes dans les entreprises de plus de 50 salariés : ce sera difficile à réaliser car ils en sont encore loin. Mais il y a encore beaucoup d’inégalités dans les salaires, beaucoup de viols et de violences faites aux femmes dans ce pays. Les conservateurs aux prochaines élections risquent de les remporter et de faire régresser l’Islande dans ce domaine. La vigilance reste de mise, disent les islandaises. En 2017 il y a 8 partis (dont 4 dirigés par des femmes) mais les gouvernements changent souvent depuis quelques années, hélas.

 

Voir en particulier le livre de Jesse Byock (professeur à l'UCLA) sur les Vikings et le statut des femmes en Islande : « L’Islande des Vikings », Poche 9/2007.

 

 

 Mis sur mon blog le 24 11 2017



24/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres