eclectique manu

Georges Fourest (1867 – 1945 : poème attendrissant sur les "Petits Lapons" , mis sur le blog le 20 06 2018

Georges Fourest (1867 – 1945)G fourest.png

 

 

 

          Petits Lapons


 

Tout nos malheurs viennent de ne sçavoir demeurer enfermez dans une chambre.

Blaise Pascal.


Dans leur cahute enfumée

bien soigneusement fermée
les braves petits lapons
boivent l’huile de poisson !
 
Dehors on entend le vent
pleurer ; les méchants ours blancs
grondent en grinçant des dents
et depuis longtemps est mort
le pâle soleil du Nord !
Mais dans la brume enfumée
bien soigneusement fermée
les braves petits Lapons
boivent l’huile de poisson...
 
Sans rien dire, ils sont assis,
père, mère, aïeul, les six
enfants, le petit dernier
bave en son berceau d’osier :
leur bon vieux renne au poil roux
les regarde, l’air si doux !
 
Bientôt ils s’endormiront
et demain ils reboiront
la bonne huile de poisson,
et puis se rendormiront
et puis, un jour, ils mourront ! 

Ainsi coulera leur vie
monotone et sans envie...
et plus d’un poète envie
les braves petits Lapons
buveurs d’huile de poisson !

 

 

 

 

Mis sur mon blog le 20 06 2018

 



20/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres