eclectique manu

Ile Maurice : Partie 1: oui, il y a plein de choses à voir, en plus des plages, édité le 20 12 2014

Ile Maurice : Partie 1 : Généralités, histoire, géographie, etc.

 

Suite au séjour de 15 jours que nous y avons fait début décembre 2014, ma femme et moi, je viens vous parler de cette ile :

L’île Maurice est un paradis sous plusieurs aspects :

-        Le climat très agréable de novembre à avril

-        La gentillesse des mauriciens (photos de marchands souriantsP1100136.JPG
P1100138.JPG
)

-        La beauté des plages, des paysages, des cascades, etc. Voir plus loin

-        La natation en mer, le "palmes masque et tuba", les sports nautiques, etc.

-        La tolérance et le respect entre toutes les ethnies et toutes les religions

-        Le partage durable (depuis plus de 150 ans) des langues entre l’anglais, le français (tout le monde nous parle français) et le créole ; plusieurs langues indiennes et le mandarin ont aussi droit de cité dans les médias.

-        Les sites à visiter : maisons créoles, parcs, musées, sites naturels remarquables, etc. voir l’article partie 2.

Bref, il n’y a pas que les plages à Maurice !!

 

1 – Généralités

Elle est ainsi dénommée en l’honneur du prince hollandais Maurice de Nassau (voir le § sur l’histoire un peu plus loin)

Localisation de l’ile : dans l’océan Indien, à l’est de l’ile de La Réunion

Capitale : Port Louis

Superficie : 2 040 kilomètres carrés en incluant Rodrigues et les îles extérieures.

Population : 1,2 million d’habitants en incluant Rodrigues et les îles extérieures.

Climat : Novembre à avril : 23ºc à 33ºc. Cyclones occasionnels ; Mois les plus humides : De décembre à mars. 

Température de la mer : 22ºc à 27ºc.

Gouvernement : L’Etat démocratique est basé sur le modèle de Westminster. On compte 62 Membres au Parlement et des élections se tiennent tous les cinq ans. Le président est le Chef de l’Etat mais le Premier Ministre et le Cabinet ont les pouvoirs constitutionnels.

Economie : L’économie mauricienne repose sur quatre piliers : le tourisme, le sucre, le textile et le secteur des services.

 

 2 - Histoire

IXème siècle : Les Arabes découvrent l’île Maurice.

XVIème siècle : Les Portugais visitent l’île Maurice.

1598 : Les Hollandais, qui furent les premiers à coloniser l’île, la baptisent du nom de leur dirigeant, le Prince Maurice de Nassau.
Les forêts d’ébène sont détruites par une surexploitation et le dodo est exterminé. Celui-ci deviendra plus tard le symbole des espèces animales en danger et de la protection de l’environnement dans le monde entier.

1710 : Les Hollandais quittent Maurice.

1715 : Les Français prennent possession de l’île et la renomment “Isle de France”.

1721 : Le gouverneur François Mahé de La Bourdonnais fonde Port Louis, qui devient plus tard la capitale. Il fait de l’île une colonie française prospère et un port d’escale sur la route maritime d’Europe à l’Extrême Orient autour du Cap de Bonne-Espérance. Il établit Port Louis comme base navale et fait bâtir des routes et des ponts.
Parmi ses autres réalisations, on peut citer la Maison gouvernementale « Government House », les casernes et le château de Mon Plaisir qui se trouve maintenant dans le jardin botanique de Pamplemousses. De nos jours, la statue de La Bourdonnais monte la garde en face de la rade de Port Louis.

1810 : Une importante bataille navale prit place à Grand Port, sur la côte Sud-est de l’île cette année-là. Ce fut la seule bataille navale gagnée par Napoléon et on retrouve une plaque commémorative gravée sur l’Arc de Triomphe à Paris.
Cependant, trois mois plus tard, les Britanniques avec des forces supérieures lancèrent une attaque-surprise à partir du Nord de l’île et le Gouverneur Général Charles de Caen dût rendre les armes.

1814 : Le Traité de Paris de 1814 ratifie la cession de Maurice et ses dépendances, Rodrigues et les Seychelles, aux Britanniques. L’île de la Réunion, également conquise par les Britanniques est rendue aux Français. L’île reprend son nom de Maurice et l’anglais devient la langue officielle.
Cependant, selon le Traité de Paris, la population était libre de garder sa langue, sa religion et ses lois. C’est la raison pour laquelle le français est toujours aussi répandu, bien que l’île ait été sous administration britannique pendant 158 ans.

1835 : Les Britanniques abolissent l’esclavage. Comme les esclaves affranchis refusent de travailler dans les plantations, des travailleurs sous contrat sont amenés d’Inde. Les commerçants chinois et musulmans sont aussi attirés par ces rivages, d’où le « melting pot » caractérisant aujourd’hui cette population.

1968 : Maurice gagne son indépendance. Sir Seewoosagur Ramgoolam devient le premier Ministre. Maurice fait toujours partie du Commonwealth Britannique et respecte le modèle de gouvernement de Westminster.

1992 : L’île Maurice devient une République.

 

3 - Langues :

L’anglais est la langue officielle. Le français (beaucoup de journaux sont dans cette langue) et le créole sont usuels. La plupart des villages, villes et lieux de la géographie de l’ile sont encore en français.
L’hindi, le tamoul, l’ourdou et le bhojpuri, sont aussi parlés ainsi que le mandarin. Notons que le bhojpuri, langue du Bihar, état du Nord-Est de l’Inde n’est pas une des 22 langues officielles de l’Inde alors que le tamoul l’est ; ces langues indiennes sont parlées par les descendants des travailleurs indiens sous contrat amenés par les anglais car seulement environ 20% est reparti en Inde.

La télévision et la radio ont des programmes dans toutes ces langues mais c’est difficile de satisfaire toutes ces ethnies ! 
Le taux d’alphabétisation est de l’ordre de 90%.

 

4 - Religions :

Dans la culture multiethnique de Maurice, l’hindouisme, le christianisme, l’Islam et le bouddhisme coexistent de manière pacifique. On construit actuellement des mosquées et des temples hindous. Le site de Grand Bassin est un lieu important de pèlerinage hindou (voir photosP1090924.JPG
P1090925.JPG
P1090930.JPG
). La messe dans la belle église de Cap Malheureux le dimanche est très suivie, même à l’extérieur (voir photosP1090889.JPG
P1090893.JPG
).  

5 - Géographie :

 Les plages de sable blanc de Maurice (voir photos une près de notre hôtelP1090884.JPG
, une avec pleins de mauriciens heureux P1090900.JPG
et une dans une petite ileP1100186.JPG
) sont protégées par une barrière de récifs coralliens qui encercle presque tout le littoral de l’île, à l’exception de la pointe Sud où elle disparaît et où des eaux plus agitées et avec des falaises impressionnantes (voir photos près de la Roche qui pleureP1100097.JPG
P1100098.JPG
). Depuis les plaines du Nord, le sol s’élève vers un plateau central (voir photosP1090939.JPG
P1100203.JPG
) parsemé de lacs, de cascades (voir photos près de ChamarelP1090940.JPG
P1090951.JPG
, sur la côte près de l’ile aux cerfsP1090975.JPG
P1090983.JPG
et près de la vallée des 23 couleursP1100116.JPG
) et de cratères de volcans éteints.

6 – Sites à visiter :

Maisons créoles, parcs, musées, sites naturels remarquables, etc. voir l’article « Ile Maurice partie 2 ».

 

 

 

Article mis sur mon blog le 20 12 2014

.



20/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres