eclectique manu

L’ existence de l’ univers et de la vie, les découvertes et les questions: article complété le 12 12 2012

L’existence de l’univers et de la vie, les découvertes et les questions

 

1 – L’univers a été réglé de façon très précise dès le Big Bang pour que la vie et la conscience puissent y apparaitre: Les valeurs numériques qui décrivent l'intensité
des différentes forces de la nature (gravité, électromagnétique, nucléaire forte, nucléaire faible) sont des exemples particulièrement frappants (voir les détails dans le NB3).

Si elles étaient un tant soit peu différentes (et vraiment peu...), l'Univers aurait évolué très différemment. Il se serait certes refroidi quand même mais serait resté stérile. Aucun système complexe n'y serait apparu (atomes, molécules). La vie en serait absente.

- De même, si les populations relatives des électrons et des photons n'avaient pas les valeurs mesurées, les galaxies, les étoiles et les planètes n'existeraient pas, le cosmos serait entièrement gazeux.

- Si les propriétés des niveaux d'énergie du noyau de carbone n'avaient pas exactement les valeurs numériques qu'elles ont, le carbone serait pratiquement inexistant dans la nature. Or nous connaissons la place primordiale du carbone dans l’élaboration des structures biologiques

Freeman Dyson, physicien anglo-américain a dit « l’Univers savait quelque part que l’homme allait venir » Cf. aussi Hubert Reeves, Brandon Carter, Trinh XuanThuan, etc.

 

2 – Les lois de l’Univers tendent vers l’Un : Voici leur histoire en 4 étapes depuis Newton :

A) la gravité régit la chute des corps sur la terre mais aussi le mouvement des planètes autour du soleil.

B) l’électricité et le magnétisme ne sont que 2 aspects d’un même phénomène.

C) Einstein a unifié le temps et l’espace, l’énergie et la matière.

D) les physiciens aujourd’hui travaillent à unifier les 4 forces fondamentales de l’univers (gravité, électromagnétique, nucléaire forte, nucléaire faible) en une seule super force.

 

3 – Conclusion de Trinh Xuan Thuan (TXT), (Dr en astrophysique de l’Université de Princeton, USA) : ce scientifique fait le pari de Pascal et croit à l’existence d’un « principe créateur » qu’on peut appeler Dieu. Il a dit « J’ai peine à croire que cette profonde unité soit le fruit du pur hasard »

C’est ce « principe créateur »  qui a réglé dès le Big Bang les constantes physiques et les conditions initiales de telle sorte que l’univers puisse exister avec ses galaxies en expansion, notre Terre, la vie sur la Terre et l’homme avec sa conscience, son « âme ». Il a crée la beauté, l’harmonie et l’unité du cosmos. Le monde a ainsi des lois qui, depuis l’infiniment petit des atomes et protons jusqu’à l’infiniment grand des galaxies, nous le rendent rationnel et intelligible.

 

 

NB 1– Signalons que, quand on a choisi la « nécessité » au lieu du hasard pour expliquer le réglage fin de l’univers, il y a aussi une autre explication basée sur la théorie des cordes et des multi-univers !
Cette explication ne peut pas être testée expérimentalement et donc pour moi, dit TXT elle reste à l’état de métaphysique. Néanmoins, cette explication par le multi-univers a le vent en poupe par suite de la position philosophique de certains physiciens qui ne veulent pas entendre parler d’un « principe créateur ».

 

NB2 – Comme je l’ai indiqué, j’ai utilisé souvent les travaux et conclusions du Dr Trinh Xuan Thuan.  Je recommande son livre « Dictionnaire amoureux du Ciel et des Etoiles », Plon / Fayard, 2009.

 

NB3 Les six nombres qui font de façon « surprenante » la « recette » permettant d’avoir l’univers tel qu’il est, avec les atomes et espèces inertes et vivantes que nous avons sont les suivants :

 1 – Oméga=1, paramètre de densité, il mesure la quantité de matière (galaxies, gaz diffus et matière sombre incluse) : il nous dit l’importance relative  de la gravité et de l’énergie d’expansion dans l’Univers. Un univers dans lequel oméga serait trop fort se serait effondré depuis longtemps; s’il était trop faible, aucune galaxie ne se serait formée. La théorie inflationniste du Big Bang prédit qu’Omega doit avoir un comme valeur; les astronomes doivent encore mesurer sa valeur exacte.

2 – Q= 1/100 000 ou 10 puissance moins 5, valeur de la « douceur » ou de la texture de l’univers, valeur cosmique qui donne la bonne structure de notre univers et de nos galaxies, sa courbure ou sa platitude. Si Q était plus petit, l’univers serait inerte et  inorganisé; s’il était beaucoup plus grand, ce serait un monde très violent dominé par des trous noirs géants !!

3 – D=3, nous vivons dans un univers à 3 dimensions

4 – Lambda=0,7, constante cosmologique, valeur de la force répulsive ou de l’anti-gravité cosmique : elle contrôle l’expansion de notre univers ; elle a été découverte seulement en 1998, et donc cette valeur est encore à préciser.

5 – Epsilon=0,007, 7*10 moins 3, valeur de rendement ou d’efficacité nucléaire, rapport de la
masse perdue à l’énergie dépensée quand l’hydrogène par fusion forme l’hélium ; elle contrôle la transmutation de l’hydrogène que font les étoiles en les atomes divers du tableau périodique des éléments ; epsilon, définit combien fortement les noyaux atomiques sont liés entre eux et comment
tous les atomes ont été faits sur terre. Cette valeur permet au carbone et à l’oxygène d’être très présents et cela fait que nous existons : si la valeur était 0,006 ou 0,008, nous n’existerions pas. C’est une valeur importante pour la nucléosynthèse (cf. H.Reeves)

6 – N=10 puissance 36,  rapport de la force de l’électromagnétisme à celle de la gravité, valeur des forces qui ont permis à l’évolution d’aller jusqu’aux singes et à l’homme.  S’il avait quelques zéros de moins, il n’y aurait qu’un univers miniature avec juste des insectes et l’évolution n’aurait pas été jusqu’à l’homme et la vie intelligente.

 

 

Article mis sur mon blog le 3 décembre 2012 et complété le 12 décembre 2012.

 

 



03/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres