eclectique manu

Les Lascaris, une famille de Byzance, d'Italie et de France

Lascaris de Byzance, d’Italie et de Nice

 

1 - La maison de Lascaris était une des plus anciennes et des plus illustres de la Grèce, où elle possédait la souveraineté de Céphalonie. Théodore Lascaris, un de ses rejetons, ayant épousé la fille d'Alexis Ange Comnène, empereur d'Orient, monta sur le trône après la mort de son beau-père, en 1218. Mais la couronne fut enlevée à son petit-fils, Jean Lascaris, par Michel Paléologue,
qui fit aveugler le jeune prince et qui éloigna ses sœurs en les mariant à des princes et seigneurs étrangers.
Eudoxie Lascaris, l'une d'elles, épousa Guillaume Pierre, comte de Vintimille, gentilhomme génois, que les révolutions de l'empire d'Orient avaient attiré à Constantinople, et qui appartenait à la branche aînée d'une ancienne famille, issue, dit-on, du marquis d'Ivrée, roi d'Italie. De leur mariage était issu Jean, comte de Vintimille et de Tende, qui releva le nom et les armes de sa mère, et dont la descendance a formé plusieurs branches connues sous le nom de Lascaris-Vintimille, et dont quelques-unes se sont perpétuées jusqu'à la fin du siècle dernier.
Les principales étaient :

1 - Celle des comtes de Tende, éteinte dès le XVe siècle dans la maison de Savoie, par le mariage d'Anne Lascaris, comtesse de Tende et marquise de Menton, avec le prince René de Savoie ;

2 - Celle des barons de Châteauneuf, qui a pris son surnom d'une baronnie située près de Grasse, en Provence, et dont un rameau se transplanta en Languedoc ;

3 - Celle des seigneurs du Castellar et d'Apremont, qui se répandirent dans le comté de Nice, et qui ont produit le grand-maître de l'ordre de Malte, Jean-Paul Lascaris-Castellar, élu en 1636. C'est de lui que le duc d'Arpajon obtint, par bulle du 30 mai 1645, le privilège de charger ses  armes de celles de la religion et de pouvoir désigner un de ses fils pour être reçu grand-croix à seize ans; privilège héréditaire de mâle en mâle; et confirmé depuis, en 1741, en faveur de Philippe de Noailles, duc de Mouchy et de sa descendance mâle, par suite de son mariage avec l'héritière de la maison d'Arpajon.

ARMES : écartelé, aux 1 et 4 de gueules, à l'aigle d'or, à deux têtes, couronnées du même, qui est de Lascaris, aux 3 et 3 de gueules, au chef d'or, qui est de Vintimille

2 - Théodore II Doukas Lascaris
(janvier 1222 – août 1258) fut empereur byzantin de Nicée de 1254 à 1258. Il est le fils de Jean III Doukas Vatatzès  et d'Irène Lascaris. Élève doué du savant Nicéphore Blemmydas, il attire nombre
de scientifiques et d'esprits cultivés. Autoritaire, méfiant à l'égard de la noblesse, il gouverne en s'appuyant sur un petit groupe de bureaucrates comme Georges Muzalon. Il se concilie le peuple en
n'augmentant que modérément les impôts et seulement pour faire face aux charges militaires nécessitées par la constitution d'une armée nationale, mais il s'aliène le clergé en nommant comme patriarche Arsène Autorianos. En 1256, il signe un traité de paix avec la Bulgarie puis, en 1257, il donne en mariage sa fille Irène (1244-1269) au nouveau tsar de Bulgarie Constantin Asen (+1277).

La même année, il marie son autre fille, Marie (+1258), à Nicéphore (1240-1296), fils de Michel II, despote d'Épire, mais à la dernière minute, il exige, comme condition au mariage Durazzo et la ville macédonienne de Servia . Michel II entre aussitôt en campagne et marche sur Thessalonique en
encourageant les Serbes et les Albanais à le soutenir. Théodore rappelle le général Michel Paléologue qui, accusé peu de temps auparavant de trahison, s'était réfugié auprès des Turcs.
Il lui accorde son pardon mais ne lui donne qu'avec réticence le commandement des troupes opérant en Europe contre Michel II d'Épire. Alors que les troupes de Michel II sont aux portes de Thessalonique, il fait arrêter Michel Paléologue. Il meurt prématurément en août 1258.

Épouse et descendance: Il épousa au printemps 1235 Hélène de Bulgarie (1223 †1254), fille de Jean Asen II (1190-1241), tsar de Bulgarie, et avait eu :

Jean IV Lascaris (1250 † 1305), empereur de Nicée

Irène (1244-1269), mariée à Constantin Ier Asên, tsar des Bulgares

Marie († 1258), mariée à Nicéphore Ier, despote d'Épire.

Théodora, mariée à Mathieu de Mons, baron de Velligosi, puis à Jakov Svetoslav, prince bulgare

Eudoxie Lascaris, (1254-1311), mariée à Pierre, comte de Vintimille († 1278), puis à Arnaud Roger de Comminges, comte de Paillars

3 – Autres Lascaris. - Citons également : 

Constantin Lascaris, issu de cette famille impériale, se réfugia en 1454, après la prise de Constantinople par les Turcs ,auprès de François Sforza, duc de Milan, et fut le précepteur de sa fille
Hippolyte. Il eut ensuite pour protecteur à Rome le cardinal Bessarion et enseigna le grec à Naples et à Messine, où il mourut en 1493. Il est auteur d'une grammaire grecque, Grammatica Graeca, Milan, 1476, in-4°, le premier livre qui ait été imprimé en grec.

André Jean Lascaris, surnommé Rhyndacenos, parce qu'il était né sur les bords du Rhyndacos, en Asie Mineure, de la même famille que le précédent, trouva un protecteur dans le cardinal Bessarion, lorsqu'il vint jeune en Italie. Il fut envoyé en Grèce par Laurent de Medicis pour y recueillir des manuscrits . Il suivit ensuite Charles VIII en France et fut, chargé de deux ambassades à Venise par Louis XII . De là il se rendit à Rome, où Léon X le mit à la tête d'un collège qu'il fonda pour l'éducation des jeunes Grecs. Il fit deux voyages en France sous François Ier, qui lui confia une mission à Venise. Il retourna ensuite à Rome, s'y fixa sous Paul III, et y mourut, à ce qu'il paraît, en 1535. Il a laissé un traité sur les Formes des lettres grecques, et un grand nombre d'Epigrammes grecques et latines. Il a surveillé la 1re édition de l'Anthologie, qui n'a pas été surpassée

4 - Nice

Il y a un palais qui a été édifié au milieu du XVIIème siècle, pour les Comtes Lascaris-Vintimille, neveux du 57ème Grand-Maître de l’Ordre de Malte. Celui-ci demeura la propriété de cette famille jusqu’à la Révolution et fut mis en vente en 1802. Il est maintenant la propriété de la ville de Nice.

5 – Lascaris d’Egypte :
voir note séparée sur ce personnage, chevalier et descendant du grand-maitre de l’Ordre de Malte et qui était avec Napoléon en Egypte.



13/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres