eclectique manu

Méthanol, un carburant de l'avenir , en complément de l'hydrogène! (article modifié)

Méthanol : un carburant de l’avenir, par combustion ou par pile à combustible. 

 en complémént de l'hydrogène qui ne peut pas être présent partout compte-tenu de son prix et du nombre limité de stations de distribution dans beaucoup de pays aujourd'hui et aussi demain; le méthanol a beaucoup d'avantages (son prix peu cher surtout,voir ci-dessous) et peut être distribué partout comme les carburants liquides actuels

 

1 – Généralités

Parmi les carburants possibles pour demain (biocarburants, biogaz, hydrogène, électricité, etc.), le méthanol est un biocarburant qui a l’avantage d’être

 

-       Liquide , donc pas de lourde logistique de distribution , comme pour l'hydrogène; incolore, utilisation de – 30 à + 60 °C

 

-       Pas cher, car il a des produits sources pas chers (des résidus par exemple) et parce qu’il est
produit en très grande série depuis longtemps.

 

-       Ayant de grandes variétés de sources pour sa production : à partir du biogaz; ou des
résidus du bois et de l’industrie du papier (la liqueur noire) ou à partir de glycérine (résidu de l’agroalimentaire des huiles végétales et des graisses animales) chez BioMCN, etc., en plus des solutions moins écologiques à partir du gaz naturel ou du charbon. On peut même produire (projet en cours) du méthanol à partir de l’hydrogène et du CO2 (recyclage du CO2 !!)

 

-       Déjà produit en grande série pour de nombreuses applications en chimie et plasturgie, en plus
des applications transports traitées ci-dessous. Les usines de production sont partout : aux USA (Methanex), aux Antilles (MHTL ), en Europe (BioMCN en Hollande, Ecofuel SpA en Italie), en Asie (Mitsubishi Corp et Petronas Chemical Group ), en Afrique (AMPCO), etc.

 

Comme la plupart des énergies (essence, gaz, électricité) il présente un certain danger et on devra prendre des précautions quant à son usage (les normes et recommandations existent déjà et sont appliquées).

 

2 – Applications dans les transports

Il est déjà accepté aux USA dans la liste des nouveaux carburants (Energy Policy Act 10 1992) et certifié dans les applications pour l’US Army ; il est aussi présent dans les projets européens de ce domaine. Il est déjà utilisé en série en Chine en mélange de carburants et il est aussi en train de remplacer l’éthanol dans ces mélanges dans beaucoup de pays (Danemark par exemple).

 

3 – Applications dans les piles à combustibles

 

31 - En PAC/FC de type « Direct Methanol Fuel Cell » DMFC,

-       en mélange eau/méthanol il est utilisé depuis 7 ans environ dans une pile à combustible (SFC Energy, RFA) comme chargeur embarqué, en particulier dans les camping-cars.

-       depuis 4 ans environ comme chargeur embarqué (par exemple pile d’Oorja Protonics, USA) pour les chariots électriques dans les usines et entrepôts.

-       En très petite puissance, pour l’alimentation des appareils électroniques portables et donner
bien plus d’autonomie que les batteries:  les produits sont prêts mais ils sont encore trop chers comparés aux batteries.

 

32 - En PAC/FC de type « Reformed Methanol Fuel Cell » RMFC,

-       c’est une PEMFC avec un reformeur spécifique pour le méthanol et ce produit est au point et en série depuis plus de 4 ans aux USA et en Asie surtout, pour des alimentations de secours pour les télécoms en particulier (par exemple chez Idatech, unités de 2 à 5 kW). En très petite puissance (25
et 50 w), les produits UltraCell sont utilisés par l’armée aux USA, comme chargeurs de batterie.

-       Depuis 2010, des unités (maintenant de 3 kW à 15 kW) sont produites en série avec du
bio-méthanol et de la technologie HT-PEMFC (Haute Temperature 160 °C environ PEMFC) chez Serenergy, Dk, pour des applications transports comme des voitures

ou des petites camionnettes hybrides batterie + pile à combustible.

 

 



30/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres