eclectique manu

Panama Partie 1 : le pays et les gens, nous avons beaucoup aimé, publié le 20 04 2015

Panama Partie 1 : le pays et les gens.

 

Nous avons visité, ma femme et moi, le Panama en février 2015 et nous avons beaucoup aimé ce pays, les gens, le canal, Panama city, les plages et les quelques sites que nous avons parcourus.

Voici le premier article sur ce pays : je parlerai du Panama (démographie,climat, géographie, découpage politique, économie) et des gens (peuples divers, culture, religions). Le deuxième sera sur le canal (actuel, futur et les challenges); le troisième sur nos autres visites (Panama city, Colon, les indiens Emberas, Portobelo, Isla Grande, Valle de Anton, Penonome, etc.)

 

1 – Le pays

 

11 - Démographie du Panama
Habitants : 3,8 millions environ. La majorité de la population (plus de 70%) est d'origine métisse, descendant des Amérindiens, des Africains et des Espagnols, il existe ainsi une grande diversité ethnique.

La densité de population la plus grande se trouve dans la région côtière du Golfe de Panama, dans la péninsule de l'Azuero, dans les surfaces métropolitaines de la ville de Panama et de Colón. Ces dernières années, le développement urbain a augmenté de manière importante, ainsi actuellement, la population urbaine représente 59% du total. Le taux de fécondité est le plus bas d'Amérique Centrale, avec une moyenne de 2.6 enfants par femme.

12 - Climat

Le Panama jouit d'un climat tropical. Les températures sont relativement élevées et demeurent constantes durant toute l'année. Les températures de la côte pacifique sont généralement inférieures à la côte des Caraïbes. Panama City: Les températures varient entre 24°C et 35°C. Hauts plateaux: Les températures sont généralement inférieures et se maintiennent à 23°C. Plages: Le climat est chaud et la température moyenne est de 31°C.

13 - Géographie

La République du Panama est une grande frange isthmique d'une superficie totale de 75 500km², avec 2.210 km² de superficie d'eaux territoriales, pour un total de 78.200 km². Le pays se situe entre les parallèles 7° et 9° de latitude nord.(cartespanama carte 2.png
panama carte.png
)

Frontières: 555 km au total, dont 225 km avec la Colombie et 330 km avec le Costa Rica. Côtes: 2 490 km

Formation : Les deux lignes côtières du Panama sont plus connues sous les noms de côte Caraïbe et côte Pacifique, plutôt que la côte Nord et la côte Sud. A l'Est, se trouve la Colombie et à l'Ouest, le Costa Rica. La localisation et les contours du pays font que la boussole donne souvent des informations surprenantes au Panama. Par exemple, un passage par le canal de Panama, de l'océan Indien vers la mer des Caraïbes implique un voyage non vers l'Est, mais vers le Nord-Ouest, et dans la ville de Panama, le soleil se couche à l'Est sur l'océan Pacifique.

Relief : La majeure partie du territoire panaméen est formée par des terres basses (70%). La majeure partie de la population panaméenne habite sur ces terres basses et chaudes. Ces terres comprennent : les terres basses et les plaines du Sud, les collines et les plaines de l'Isthme Central, les dépressions de l'Ouest, les terres basses et les plaines du Nord.
Les 30% restant sont des terres hautes (photosP1100671.JPG
P1100717.JPG
). Ces terres sont constituées de roches ignées, métamorphiques et sédimentaires. Ces terres comprennent : le volcan Barú (point culminant du pays à 3 475 m) et la Cordillère Centrale (hauteur moyenne 1 500 m et 4 sommets de plus de 3 000 m dont le volcan Baru), l'Arc Oriental du Nord, L'Arc Oriental du Sud, Les Massifs et Chaînes Volcaniques du Sud.

14 - Découpage politique

Le Panama est divisé en 9 provinces, et 5 comarques indigènes (Kuna Yala, Ngäbé-Bugle, Emberá-Wounaán, Madungandí et Wargandí).

Nous avons visité 3 provinces (Panama, Colon et Coclé) et la comarque indigène d’Emberá-Wounaán.

Province de Panamá. Coté Pacifique. Capitale : Panamá City. (Voir Partie 3 pour la visite de Panama city). Population: 1 800 000 habitants. Superficie : 11 700 km².

Province de Colón. Coté Caraïbes. Capitale : Colón. Colón est considérée comme une ville commerciale de la Zone Libre du Canal. Nous avons visité Colon, Portobelo et Isla Grande (au large de  Portobelo où nous avons déjeuné et pris un bain très sympa) (voir Partie 3). Population: 242 000 habitants. Superficie: 4 900 km².

Province de Coclé. Coté Pacifique Capitale: Penonomé. Elle abrite des terres propices à l'agriculture et l'élevage et maintenant de très belles plages et des installations touristiques superbes : c’est là que nous étions, à Playa Farallon ! Nous avons aussi visité El Valle de Anton et la petite capitale Penonomé. (Voir Partie 3). Population: 234 000 habitants. Superficie : 4 930 km².

Comarque Emberá-Wounaan. Sa capitale est Unión Chocó. Population: 10 500 habitants. Superficie 4 400 km². Les maisons de la comarque sont des huttes surélevées disposant d’un escalier en crémaillère pour se protéger des animaux de la forêt, par lequel les Emberás montent en fin de journée. Les maisons se trouvent généralement sur les rives des cours d’eau, elles n'ont pas de murs et les toits sont faits de feuilles d’une sorte de palmier. Les Emberás vivent sur les rives du Chucunaque, du Tuira, du Tupiza et du Chico et dans les provinces de Panama et de Colon, aux abords du Chagres, du Mocambo Abajo, du San Antonio, du Gamboa, du Gatún et du Majé. Nous avons visité leur village près du Chagres (photosP1100466.JPG
P1100467.JPG
P1100468.JPG
)
(voir Partie 3).

Il nous reste donc pour notre prochain voyage au Panama à voir 6 provinces et 4 comarques indigènes !!

Province de Bocas del Toro. Coté Caraïbes. Capitale: Isla Colón, située sur l'île Colón. Elle possède des terres exploitées pour la culture des bananiers et du cacao.
Population: 126 000 habitants. Superficie: 4 650 km².

Province de Chiriquí. Coté Pacifique. Capitale: David. Population: 420 000 habitants. Superficie: 6.550 km².

Province de Darién. Coté Pacifique Capitale : La Palma. Elle est la province la plus étendue et la moins peuplée. Population: 49 000 habitants. Superficie: 11 900 km².

Province de Herrera. Coté Pacifique. Capitale : Chitré. Population: 111 000 habitants. Superficie: 2 340 km².

Province de Los Santos. Coté Pacifique Capitale : Las Tablas. Population: 90 000 habitants. Superficie: 3 800 km².

Province de Veraguas. Coté Pacifique. Capitale : Santiago. Population: 230 000 habitants. Superficie: 10 630 km².

15 - Économie

Monnaie : C’est le dollar. Le Balboa est utilisé uniquement pour les sommes en dessous de 1 dollar mais c’est la monnaie légale du Panama au même titre que le dollar et elle a la même valeur. La Balboa est divisée en 100 centimes. Elle a été appelée ainsi en l'honneur de l'explorateur espagnol Vasco Nuñez de Balboa (Loi de 1904).

L'économie du Panama est une des plus stables d'Amérique. Les activités principales sont les activités financières, touristiques et logistiques, qui représentent 75% du PIB. De 2003 à 2009, le PIB a doublé, favorisé par une hausse des investissements externes et internes, par le tourisme et l'industrie logistique. Par ailleurs, depuis 2 à 3 ans environ, il a assaini et mieux réglémenté les activités bancaires et financières sur son sol. Selon le FMI, le pays détient le plus haut revenu per capita d'Amérique Centrale, qui est de quelques 13.100 dollars. Le Panama est, de plus, l'exportateur et l'importateur majeur au niveau régional. Le PIB est en croissance constante depuis 20 ans (1989).

2 – Les gens

 

Les panaméens sont des gens très accueillants, joyeux et très métissés, comme déjà indiqué.

 

21 - Peuples amérindiens

Au Panama, il y a 7 ethnies et 5 comarques indigènes établies par décret, elles sont les gardiennes des origines !

-Emberá et Wounaan : Ils vivent surtout dans la province du Darién et par exemple près du Chagres (voir plus haut notre visite chez eux et (voir Partie 3).

-Guna : Coté Caraïbes surtout. Ils vivent sur les îles de la comarque Kuna Yala, de Madungandi sur le lac Bayano et Wargandi dans la province du Darién.

-Ngöbe et Bugle : Ils vivent dans la Comarque Ngöbe-Bugle qui s'étend sur trois provinces du pays : Bocas del Toro, Veraguas et Chiriquí.

-Naso ou Teribe : Coté Caraïbes. Ils vivent à la frontière entre le Panama et le Costa Rica. Bri-Bri: Ils vivent à la frontière entre le Panama et le Costa Rica mais sont très peu nombreux au Panama (environ 1 000).

Comarque Kuna Yala. Coté Caraïbes Sa capitale est El Porvenir. Habitants: 33 200 habitants. Superficie : 2 340 km².

Comarque Ngobe-Buglé. Coté Caraïbes. Sa capitale est Buadidi. Population: 157 000 habitants. Superficie: 6 970 km².

Comarque Emberá-Wounaan : voir plus haut.

 

22 - Culture

Le pays possède une diversité culturelle – renforcée par la présence constante de voyageurs du monde entier, qui marque sa singularité au sein de la région. Ce brassage culturel si particulier est sans doute dû à la caractéristique même du Panama, au carrefour de différents pays, mais aussi à son rapport intense à la mer, comme'une île des Caraïbes.

Lieu de passage, point de rencontre, cette petite terre est considérée comme un vrai creuset ethnique. Avec presque 3,8 millions d'habitants, sa population est composée de 67% de métisses (mestizos - Amérindiens et blancs et mulâtres - blancs et noirs), 14% de noirs, 10% de blancs, 6% d'amérindiens (indigènes) et 3% de personnes aux origines ethniques divers. Ce mélange est particulièrement riche : en effet, même s'il provient d'origines culturelles et de traditions très diverses, il a été stimulé par une atmosphère de tolérance et d'harmonie, qui règne toujours sur le territoire (photosP1100517.JPG
P1100522.JPG
P1100533.JPG
).

Bien que toutes les croyances religieuses soient respectées, la population du pays se voue majoritairement au catholicisme, profondément ancré dans les traditions et expressions culturelles. Dans l'intérieur du pays, par exemple, les plus grandes célébrations sont rapportées aux différents saints, qui sont nommés patrons des villages. De même, la Grande Semaine (ou Semaine Sainte) est la fête la plus importante consacrée dans tout le pays.

Une partie importante de la richesse culturelle du pays réside dans les traditions des sept groupes indigènes du Panama, établis dans les comarques où ils maintiennent leurs habitudes ancestrales. Ces groupes cultivent la musique et la danse, mais ils sont surtout estimés pour la richesse de leur artisanat. Les pièces produites par quelques- uns de ces groupes sont de véritables joyaux, œuvres d'une grande beauté et d'un art qui tient ses racines dans des temps précolombiens. Les molas des Kuna, les chaquiras et chácaras des Ngäbe, les miniatures de tagua (appelé aussi corozo), et les paniers des Emberá et des Wounaan sont d'une finesse et d'une délicatesse hors-pair.

Un apport culturel prédominant reste aussi celui des descendants d'esclaves africains arrivés pendant la colonisation, et qui se sont établis dans la région centrale du pays, en communautés sur la côte Caribéenne, et dans le Darién. Dans leurs villages animés, les rythmes du Bulllerengue, du Bunde et des tambours Congos évoquent les saveurs et les couleurs d'Afrique, d'où ils puisent leurs origines. D'autres descendants d'Afro-Américains sont venus des Antilles au début du 20e siècle, pour servir de main d'œuvre à la construction du Canal. Ce groupe, de langue anglaise, s'est établi dans les villes de Panama, Colón, et Bocas del Toro. La gastronomie tient toute son importance dans l'héritage culturel africain. Elle s'exalte aujourd'hui dans des plats Panaméens comme le poulet au riz, une sorte de soupe au poulet, le poulpe, ou le poisson frit avec riz parfumé au lait de coco.

D'autres ethnies, arrivées plus tardivement, complètent le tissu culturel qui fait du Panama un lieu chaleureux et amical. Le pays a toujours été un promoteur de la rencontre entre les peuples et les cultures, qui se brassent ici de manière harmonieuse et dynamique.

23 - La Religion au Panama

Au Panama, la religion est protégée par la Constitution qui établit la liberté de culte.
Le gouvernement panaméen ne rassemble pas de statistiques concernant l'appartenance religieuse des habitants, mais plusieurs sources estiment que 75 à 85% de la population se qualifie de Catholique Romaine, et 15 à 25% se disent Chrétiens Evangéliques.
La communauté bahaiste au Panama atteint les 2% de la population du pays avec quelques 60.000 adeptes, incluant près de 10% de la population Ngöbe; les bahaistes maintiennent au Panama une des 7 sept maisons du culte Bahaiste du monde. Les mormons sont quelques 40.000 ; les Juifs et les Musulmans sont approximativement 10.000 chacun ; les Hindous, les Bouddhistes et autres Chrétiens, pour 10 000 aussi environ. Il y a enfin des religions indigènes, per exemple chez les Kunas et les Ngöbe.

24 – Items spécifiques

Oiseau National : L'Aigle Harpie (Loi de 2002).
La Fleur Nationale du Panama : La fleur nationale du Panama est une orchidée connue sous le nom de "fleur du Saint Esprit". Elle se caractérise par ses pétales de couleur ivoire intense, décorés en leur centre par une colombe délicate et bien reconnaissable, qui fleurit de juillet à octobre.
La Pollera est la robe folklorique du pays, héritée de l’Espagne (photosP1100593.JPG
P1100740.JPG
).  

 

Article mis sur mon blog le 20 04 2015 et modifié le 21 04 2015

 

 

 

 



20/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres