eclectique manu

Union Indienne, une surprenante fédération avec un avenir plein de challenges , complété le 02 05 2018

Surprenante Union Indienne

 

- L'Inde est un grand État de 3,2 millions de km²(France: 543 965 km²). L'Inde est donc 5,8 fois plus grande que la France et occupe la septième plus grande superficie à l’échelle mondiale, après le Canada, la Russie, les États-Unis, la Chine, le Brésil et l'Australie. L'Inde est aussi la troisième puissance des BRIC, après la Chine et le Brésil.

Capitale: New Delhi

Population: 1 milliard 360 millions d’habitants (2018). Sa densité de population est de 382 hab. /km2 mais va jusqu’à 1102 hab. /km2 au Bihâr (en France on a 115 hab. /km2). On pense que sa population dépassera celle de la Chine vers 2030.

1 – Système politique : Union fédérale : république fédérale de 29 Etats  et de sept territoires fédéraux. Les Etats sont :

11 – au N/E : l'Arunachal Pradesh, l'Assam, le Manipur, le Meghalaya,  le Mizoram, le Nagaland, le Sikkim et le Tripura.

12 – au N/Centre : le Bihar, le Jharkhand, l'Uttar Pradesh  

13 – au N/O : le Jammu-et-Cachemire, l'Himachal Pradesh, l'Uttaranchal,
14 – au Centre : le Bengale occidental, l'Haryana, le Madhya Pradesh, le Maharashtra,  l'Orissa (ou Odisha depuis 2011), le Panjab,  le Rajasthan, le Gujarat, le Chhatisgarh,
15 – au Sud : l'Andhra Pradesh, le Telangana, Goa,  le Karnataka,  le Kerala, le Tamil Nadu,
- le 29ième état, le Telangana faisait partie de l'Andra Pradesh, il a la même capitale Hyderabad et 76% sont hindouistes et parlent le telougou et 12% sont musulmans et parlent l'ourdou.


Quinze États (Rajasthan, Uttar Pradesh, Bihar, Bengale occidental, Madhya Pradesh, Gujarat, Maharashtra, Andhra Pradesh, Telangana, Karnataka,Tamil Nadu, Orissa, Kerala, Jharkhland et Assam) comptent une population de plus de 30 millions d'habitants.

 Les sept territoires fédéraux de l'Union sont : les îles Andaman-et-Nicobar, Chandigarh, Dadra-et-Nagar-Haveli, Daman-et-Diu, Delhi (district fédéral) les îles Laquedives et Pondichéry.

Si chacun des 29 États est autonome et doté de son parlement et de son exécutif (ainsi que sa fonction publique), les territoires de l'Union sont administrés directement par le gouvernement central. Toutefois, dans les faits, on peut dire que c'est la religion qui «gouverne» le pays, car elle est à l'origine de nombreux conflits qui ont ensanglanté le pays, notamment entre les hindous et les musulmans

 

2 – Religions : Parmi la vingtaine de religions, les plus importantes sont :  les hindouistes qui, de loin, sont les plus nombreux (82 %), les musulmans (12 % dont la plupart résident dans le Nord-Ouest, comme au Jammu-et-Cachemire), les chrétiens (3 %, surtout au Sud au Kerala), les bouddhistes (11 millions soit 1 %), les sikhs (20 millions soit 1,5 % essentiellement au Panjab) et les jaïns (4,2 millions soit 0,4 %, beaucoup au Gujarat, Rajasthan et Jharkhand). Signalons aussi la petite communauté des parsis, des zoroastriens venus d'Iran / Perse (à Bombay surtout, comme la famille Tata).

 

3 – Alphabets : Les langues indo-iraniennes et dravidiennes s'écrivent avec une douzaine d'alphabets différents dont l'alphabet devanagari (signifiant «dieu de la ville»: l'écriture du sanskrit), l'alphabet bengali, l'alphabet arabo-persan, l'alphabet gurmukhi, l'alphabet gujrati, l'alphabet oriya, l'alphabet télougou, l'alphabet kannada, l'alphabet malayalam, l'alphabet tamoul, l'alphabet latin et l'alphabet tibétain.

 

4 – Langues :Il existe plus de 1600 langues en Inde, dont 398 sont officiellement répertoriées.  Les langues indo-iraniennes ou indo-européennes de l'Inde comptent près de 900 millions de locuteurs, alors que près de 230 millions de locuteurs sont recensés dans la famille dravidienne (pour une trentaine de langues). Enfin, s’ajoutent deux autres groupes linguistiques distincts : des langues sino-tibétaines (comme le bodo et le mizo) avec 10 millions  et des langues austro-asiatiques (comme le munda ou le nicobarais) avec 12 millions.

Cependant, seulement 40 langues sont parlées par plus d'un million de locuteurs et rassemblent plus de 850 millions de personnes, soit 85 % de la population du pays. Cela signifie que moins de 10 % des langues sont parlées par la très grande majorité de la population et que 90 % des langues de l'Inde ne sont utilisées que par 15 % des locuteurs indiens.

41 - Parmi ces 40 langues, l’hindi est certes la langue la plus importante du pays. Parlé comme langue maternelle par 180 millions de locuteurs et, comme langue seconde, par 340 à 400 millions d’autres, l'hindi est utilisé, à des degrés divers, par plus de 50 % des Indiens. C’est pourquoi l’hindi jouit du statut de langue officielle nationale, statut qu’il partage avec l’anglais, l’ancienne langue coloniale.

Parmi les autres langues parlées par plus de 25 millions de locuteurs, mentionnons le bengali (70,5), le télougou (69,6 M), le marathi (68 M), le tamoul (61,5 M), l'ourdou (48 M), le goujarati (45,4 M), le kannada (35,4 M), le malayalam (35,3 M), l'oriya (ou odia 33 M) et le panjabi (27 M). Cet ensemble regroupe plus de 636 millions de locuteurs, soit 64 % des Indiens. Rappelons que l'hindi et l'ourdou ne forment en réalité qu’une seule et même langue, mais l’hindi s’écrit avec l’alphabet devanagari et l’ourdou avec l’alphabet arabo-persan .

42 - Littérature indienne: (voir les deux articles sur les écrivains indiens sur mon blog). Elle a commencé en sanskrit (langue morte aujourd'hui) il y a plus de 2 000 ans avec les poèmes - épopées de l'hindouisme que sont le Ramayana, le Mahabharata, etc et ces livres ont été traduits dans toutes les langues de l'Inde et d'ailleurs.  Malgré la prédominance de l'anglais dans la littérature indienne beaucoup de langues indiennes ( une dizaine environ) ont une littérature écrite parfois assez ancienne et qui reste active à ce jour( par exemple en hindi, ordou, tamoul, malayalam, bengali,etc.)

43 – Statut des langues : Étant donné le grand nombre des langues parlées dans le pays, on comprendra que toutes ces langues n'ont pas le même statut. Une stricte hiérarchie a été instituée.

43.1 L'hindi et l'anglais : Au somment de la hiérarchie, figurent l’hindi et l’anglais, les deux langues officielles de l'Union indienne. Cela étant dit, seulement 5 % des Indiens parlent l'anglais couramment; contre près de 30 % pour l'hindi. En revanche, de 85 % à 90 % des Indiens parlent la langue officielle de leur État respectif.

43.2 Langues constitutionnelles :On compte aussi 22 langues dites constitutionnelles. Avec l’hindi, ces langues sont les suivantes: l'assamais, le bengali, le bodo, le dogri, le goujarati, l'hindi, le kannada, le kashmiri, le konkani, le maithili, le malayalam, le manipouri, le marathi, le népali, l'oriya, le panjabi, l'ourdou, le santali, le sindhi, le tamoul, le télougou et même le sanskrit. Le sanskrit est aujourd’hui une langue morte, mais quelque milliers de spécialistes (historiens, linguistes, religieux, etc.) l'utilisent comme langue seconde; on lui a donc gardé son statut symbolique.

43.3 - Langues des films dans les avions intercontinentaux Air India en 2014: il y en a 9: l'hindi évidemment et puis 4 indo-européennes (bengali, goujarati, marathi et penjabi) et 4 dravidiennes ( kannada, malayalam, tamoul et telougou) avec beaucoup de films proposés dans chaque langue.

 

5 – Savoir « Lire et Ecrire » : en 2011, on avait en moyenne, 82 % des hommes et 65 % des femmes dans ce cas ; le Kerala était à 96 et 92 % mais le Bihâr (très peuplé mais pauvre) était à 73 et 53 %. On peut espérer qu’en 2015 les chiffres seront un peu meilleurs.

 

6 -  Les performances : malgré ses handicaps que sont sa grande superficie, forte population, système politique complexe avec tous ses Etats et Territoires, ses religions, ses nombreuses langues et alphabets, son alphabétisation à compléter, etc., l'Inde arrive à être une grande puissance émergente parmi les BRIC et un pays dynamique et passionnant. 

61 - Les points négatifs sont : la pauvreté encore importante, plus de 20% de la population; les infrastructures urbaines, celles de l'énergie et des transports  sont insuffisantes et/ou défaillantes, il faut les développer ; la corruption est encore trop présente ; le droit du travail est à simplifier; les taxes et barrières entre les Etats sont à supprimer si possible;    le respect des femmes et des filles à la naissance est

à fortement renforcer, les lois contre les violences sexuelles faites aux femmes sont à améliorer (lois déjà plus dures votées en 02/2013) et à appliquer,  le niveau des écoles est à renforcer.

62 - Les points positifs sont : une croissance du PIB de 5% à 8 %/an depuis plus de 10 ans ; l’émergence d’une classe moyenne et consommatrice de 50 à 100 millions de personnes ; une part croissante de l’industrie et des services dans le PIB (Bangalore est une "silicon valley" et très forte en services informatiques et logiciels) ; déjà plus de 220 millions d'indiens utilisent internet en 12/2013; les investissements étrangers augmentent fortement (au Gujerat par exemple).

63 - N. Modi, à suivre : les élections fédérales et régionales de 2014 ont été importantes pour renforcer la lutte contre la corruption et accélérer les réalisations des investissements; l'actuel gouverneur du Goujerat qui a bien réussi dans cet état, Narendra Modi, a été élu Premier Ministre en 05/2014 et il est en bonne position pour faire changer les choses; on a peur qu'il favorise les hindous au détriment des musulmans et des minorités et soit trop autoritaire ; en 11/2014 il  nommé de nouveaux ministres, en particulier celui de la Défense mais aussi celui des chemins de fer et celui des médecines traditionnelles (ayurveda, yoga, etc.); il lance un programme "Inde propre" de 18 milliards d'euros en 5 ans pour faire 130 millions de toilettes wc dans les maisons et les écoles; il annonce en 01/2015 le lancement d'un investissement avec des sociétés étrangères de 100 milliards de dollars sur 7 ans dans le solaire pour produire 30 fois plus d'électricité que maintenant; il veut construire des villes nouvelles très écologiques avec toutes les infrastructures nécessaires.

On va donc suivre avec attention ce qu'il va vraiment pouvoir réaliser en 2015, 2016 et après (le nationalisme hindou, soutenu par N. Modi,  peut être un danger pour la cohésion nationale, donc à suivre).

 

7 - Conclusion

Ce pays a beaucoup de potentialités et c'est un peuple très attachant: soyons donc très positifs et optimistes quant à son avenir !

  

Article mis sur mon blog le 24 février 2013, complété le 7 février 2014 et le 18 mars 2014 et modifié le 20 01 2015 et le 02 05 2018.



24/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres